Le témoignage suivant a été écrit et envoyé par un commandant militaire de gendarmerie. J'ai longuement hésité avant de le publier, car je ne souhaite pas entrer dans un jeu populiste de dénonciation du fonctionnement de l'Etat. Pour finir, j'ai décidé de le publier tout de même car j'estime qu'il témoigne malgré tout d'une réalité révoltante, mais j'insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas pour moi de dénoncer les dépenses de l'état de façon aveugle, mais bien de montrer la démesure qui agite l'homme qui  dirige le pays.

Le caractère anonyme de la lettre est dû au fait que son auteur est un militaire et qu'il lui est interdit de s'exprimer comme il le fait au sujet du chef des armées.


"Le mardi 03 mars à 11h00, l'empereur Sarkozy était chez nous, dans la Drôme. 

A l'heure des économies, à l'heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore "claqué" des millions d'euros pour sa propagande !!!

1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 !

Nous montons la garde 24h/24 à l'aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. 

Son altesse ne voulant pas venir en Falcon République, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus "digne" de son rang, du moins le pense-t-il).

Seulement, il n'y a pas de rampe pour le faire descendre de  l'avion ; ce n'est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!

Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu' à demain 15h30... 

C'est ma troisième nuit ! 

Pour ne pas être gêné, l'Empereur aura la voie rapide Valence / Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn.

60 voitures d'usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière. 

Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu'un hélico Gazelle en appui....

Il va donc aller  faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d'Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d'honneur avant de remonter dans son avion à 14h00. 

Je vous laisse faire le calcul de la facture à l'adresse des contribuables que nous sommes...

Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !

En 26 ans, j'en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n'ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !

Pour info, c'est une évidence, mais il est bon de le dire... Au moindre sifflet, au moindre tag,  à la moindre banderole hostile, le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie....

Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur !

Bonne nuit à tous. 

Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d'argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur...
 
Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d'autres et c'est peu de le dire."
Retour à l'accueil