Que se passe-t-il ? La Lueur d’espoir se serait-elle résignée ? Aurait-elle cédé au pur désir de vengeance révolutionnaire digne d’un sans-culotte de la première heure ? Non, rien de tout cela, je vous rassure. Le titre de cet article n’est en aucun cas un appel à la révolte contre notre président, et je vous prie surtout de ne pas le prendre comme tel… Hum. Il s’agit en fait, vous l'aurez compris, d’une subtile référence à la Lanterne, résidence versaillaise du président de la République.


Jusqu’en mai 2007,  la Lanterne était une résidence du Premier Ministre, puisqu’il ne convenait pas, depuis le massacre de la Commune de Paris, qu’un président s’installe à Versailles. Mais vous aurez fini par le comprendre, ce n’est pas un symbole qui dérange beaucoup M. Sarkozy. Celui-ci, sitôt élu, a décrété depuis le yacht de Vincent Bolloré qu’il cessait d’associer cette résidence à Matignon, pour la rattacher à l’Elysée. Il y a d’ailleurs fait faire des travaux de rénovation par des sans-papiers qui ont été arrêtés aussitôt leur travail fini.


Cette résidence, modestement située dans le parc du château de Versailles, est devenue l’un des endroits les mieux gardés de France. Outre l’interdiction formelle de survoler la maison, et celle de la photographier, il faut noter la présence permanente de 5 cars de CRS à ses abords, auxquels s’ajoutent 50 gendarmes quand le président s’y trouve. Il n’est, en effet, pas rare que le chef de l’Etat y séjourne, pour s’éloigner de l’agitation parisienne, et pour y recevoir plus discrètement ses amis. Si vous êtes friand de nouvelles people, vous savez peut-être que c’est là qu’a été célébré la fête du troisième mariage du président (vous savez, celui avec une mannequin). Si vous n’en avez rien à faire – comme c’est mon cas – vous serez peut-être plus intéressé de savoir que Nicolas Sarkozy y reçoit régulièrement, loin des caméras, ses amis MM. Martin Bouygues, Vincent Bolloré, ou Alain Minc.


Un message clair a d’ailleurs été envoyé à l’entourage du président : « quand vous serez digne de confiance, vous pourrez visiter la Lanterne. » A ce titre, il peut sembler surprenant que seuls trois membres du gouvernement y aient été reçus, à savoir M. Fillon, M.Kouchner, et Mme Dati. Mais ne nous éternisons pas sur la confiance que le président accorde à son gouvernement, parlons un petit peu de budget.


On sait, généralement, que la Reine d’Angleterre possède de nombreux et vastes domaines dans son royaume. On l’ignore plus du président français. Pour ne citer que quelques résidences officielles (c’est-à-dire entretenues par le contribuable) de M. Sarkozy : il y a bien sûr l’Elysée, à Paris, la Lanterne à Versailles, mais aussi l’Hôtel de Marigny (Paris), le Château de Rambouillet (qui sert de résidence de chasse du président), le fameux fort de Brégançon (résidence d’été), le domaine de Marly-le-Roy (78), celui de Souzy-la-Briche (91), et d’autres encore. Toutes ces résidences sont régulièrement utilisées par le président de la République, mais combien tout cela nous coûte ?

Il est difficile de connaître avec précision le budget de la présidence. On sait que M. Chirac a multiplié celui-ci par 9. L’Elysée reconnaît une hausse de 10% en 2008, par rapport à l’année précédente, où il avait reconnu déjà une hausse de 2% par rapport à M.Chirac. Officiellement, l’Elysée dépense donc 110 000 000€ chaque année. Bien entendu, il faut compter dans ce budget les dépenses en matière de logement, d’habillement, de bouche, de sorties, et… de salaire. N’oublions pas qu’avec ses 20 000€ par mois (en plus des 11 000€ qu’il gagne par son cabinet d’avocats), M. Sarkozy est l’un des présidents les mieux payés d’Europe. Quant au coach sexuel du couple présidentiel, dont les médias étrangers ont tant parlé, j’ignore s’il est financé par l’Elysée ou par ses occupants, j’espère juste qu’il ne nous revient pas trop cher.
Retour à l'accueil